Grippe aviaire : risque élevé en Gironde

LA GIRONDE PLACEE EN RISQUE ELEVE D’INTRODUCTION DE LA GRIPPE AVIAIRE

Les autorités françaises ont passé ce jeudi 46 départements en risque « élevé » d’introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migrateurs, selon un arrêté publié ce jeudi au Journal officiel. obligeant notamment les éleveurs à confiner les volailles ou à poser des filets de protection. Plusieurs départements du Sud-Ouest, connus pour leur production de foie gras, figurent parmi les territoires.

Les Pays-Bas ont déclaré le 21 octobre 2020 un premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène. La situation est particulièrement alarmante car de nombreux oiseaux migrateurs venant du Nord l’Europe traversent notre territoire.

Le passage à un risque « élevé » engendre l’instauration de mesures de protection renforcées, dont :

  • l’obligation de confinement ou de pose de filets pour empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour tous les élevages commerciaux de volailles avec réduction des parcours extérieur
  • l’obligation de confinement ou de pose de filets des basses-cours sans dérogation possible.
Nous vous rappelons que, dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’influenza aviaire, par arrêté ministériel du 24 février 2006, tout détenteur d’oiseaux doit en faire la déclaration auprès du maire du lieu de détention des oiseaux à l’aide du cerfa : https://www.formulaires.service-public.fr/gf/cerfa_15472.do

 

Par ailleurs, les rassemblements de volailles vivantes sont interdits, en particulier sur les marché, de même que les lâchers de gibiers à plume par les chasseurs.

Les services de la DDPP de la Gironde sont à votre disposition pour répondre à toute demande d’information au : 05.24.73.38.04.

AfficheIAHPélevages

Affichebiobassecour